Communiqué national de l’Union syndicale Solidaires

Évacuées d’un terrain de l’Université Lille 1 à Villeneuve d’Ascq le lundi 28 octobre, plus de 120 personnes dont plusieurs dizaines d’enfants, ont été accueillies le soir même par les syndicats de la Bourse du travail de Lille.

Très rapidement, l’intersyndicale a décidé d’utiliser tous les moyens des organisations de la Bourse pour permettre aux familles d’être hébergées dans les meilleures conditions possibles.

Les rencontres auprès de la Préfecture de Région, la Préfecture et la mairie de Lille n’ont pas permis de recevoir la moindre proposition d’action publique pour les familles.

Alors que l’État doit garantir le droit inconditionnel à l’hébergement, le Conseil Général assurer la protection administratives des mineur-e-s, et les municipalités permettre la scolarisation des enfants, les autorités politiques et administratives demeurent dans le déni total des droits des ces familles.

Parce que Rroms, elles sont écartées de tous les dispositifs de droit commun. Ainsi la république du mépris alimente sans cesse les sentiments les plus rétrogrades et réactionnaires en marginalisant ces familles.

Les règlements de comptes politiciens entre la municipalité, le conseil général et le ministère de l’intérieur l’emporteraient sur toutes situations humaines et même sur les urgences sanitaires, plusieurs personnes étant gravement malades et nécessitant un accès total aux services de santé.

Les soutiens syndicaux et associatifs se sont adressés au Préfet Alain Regnier, délégué interministériel à l’hébergement et à l’accès au logement, pour que soient organisée une conférence régionale permanente afin de permettre à toutes les familles Rroms d’être logées et d’avoir un accès entier à leurs droits.

Le collectif Rrom qui réunit les familles hébergées par la bourse du travail a adressé à tous et toutes le 5 novembre une déclaration affirmant leur volonté de simplement vivre avec les mêmes droits que tout un chacun. C’est une étape clef dans le processus d’appropriation de la lutte par ceux qui refusent de continuer d’être de simples victimes dont on méprise les droits fondamentaux. Ce vendredi, un cordon de CRS bloque le parking de la bourse du travail de Lille.

Après toutes les scandaleuses évacuations qui se sont opérées partout en France, les appels d’élu-e-s incitant publiquement à la haine raciale et à l’autodéfense, et s’en réjouissant, les organisations syndicales nationales ont un devoir de se mobiliser afin que cesse cette campagne acharnée et permanente de ségrégation à l’encontre des familles Rroms en France.

L’Union Syndicale Solidaires soutient le Collectif Solidarité-Rroms de Lille et appelle à rejoindre les soutiens de l’intersyndicale CGT / FSU / SOLIDAIRES.

Publicités
Cet article a été publié dans Communiqués syndicaux, Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s