Dernières nouvelles des Rroms expulsés du parking P4 de la Cité scientifique

Article paru sur le site de la CNT 59/62

————————————————————————————-

Démantèlement du campement et refuge à la Bourse du Travail de Lille :

Le campement rom des 4 cantons à Villeneuve d’Ascq (cf. notre article du 27 octobre) a été démantelé le 28 octobre entre 7h30 et 11h. Toutes les caravanes ont été confisquées. Aucun travailleur social n’était présent. Plus d’une centaine de roms, dont de nombreux enfants, des bébés, des femmes enceintes et des malades, se sont retrouvés livrés à eux-mêmes sous la station de métro 4 cantons, sans toit ni aucun moyen de transport. Vers 18h, accompagnés de quelques personnes venues les soutenir (dont plusieurs militant-e-s de SUD étudiant), les réfugiés ont pris le métro, direction la Bourse du Travail (174 boulevard de l’Usine à Lille-Fives) où ils ont passé la nuit.

Ce matin, les réfugiés cherchent des tentes et des couvertures. S’il y a assez de tentes pour tout le monde et s’il est possible de les planter sur le parking de la Bourse du Travail, les réfugiés passeront une nouvelle nuit sur place.

En milieu d’après-midi, les réfugiés ont commencé à occuper l’ancienne Bourse du Travail (104 rue Jeanne d’Arc à Lille) mais, menacés d’expulsion par les autorités, ils en sont sortis quelques heures plus tard.

Depuis ce soir,  ils ont à nouveau trouvé refuge à la nouvelle Bourse du Travail ; les syndicats résidant à cet endroit ayant accepté de les héberger pour la nuit dans la salle polyvalente.

Communiqué des organisations syndicales résidant à la nouvelle Bourse du Travail :

Les organisations syndicales CFDT, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires et UNSA résidant à la Bourse du Travail de Lille se sont réunies le 29 octobre à 8h30. Elles déplorent la situation inhumaine faite à une centaine de Roms qui ont trouvé refuge à la Bourse du Travail. Les organisations syndicales exigent du gouvernement, du préfet des mesures de sauvegarde des enfants mineurs, l’application de la loi DALO et le respect de la dignité humaine. Il est impératif aux pouvoirs publics à tous les niveaux de trouver dans la journée une solution à ce désastre social et humanitaire. Les organisations syndicales demandent une rencontre immédiate avec la préfecture pour apporter une solution humaine et digne.

Rassemblement de soutien :

L’intersyndicale de la Bourse du Travail appelle à un rassemblement devant la mairie de Lille mercredi 30 octobre à 14h et veut rencontrer Martine Aubry.

Manifestation :

Jeudi 31 octobre à Lille (14h30, M° République / Beaux arts) pour exiger une table ronde sur la question du logement des Roms et une évaluation globale de la situation sanitaire et sociale.

Situation au 1er novembre 2013 :

Les familles Rroms sont toujours à la Bourse du Travail, boulevard de l’Usine à Lille-Fives. Les militant-e-s présent-e-s (dont de nombreux étudiant-e-s solidaires) assurent le travail d’intendance mais ils/elles sont fatigué-e-s et tout soutien à ce sujet est le bienvenu (appel aux volontaires). A part ça, une délégation des organisations syndicales résidant à la Bourse du Travail a été reçue en préfecture le 31 octobre. Mais c’est toujours les mêmes réponses. Concernant le retour au pays, la préfecture réitère sa proposition de prise en charge (!). Concernant les conditions de précarité dans lesquelles les familles se trouvent actuellement, la préfecture est d’accord pour que les Rroms récupèrent leurs caravanes mais c’est à eux de se débrouiller pour les sortir de la fourrière et trouver un lieu où les installer (?!). Et en attendant, la préfecture leur suggère de chercher des places dans les centres d’hébergement du 115 (pourtant déjà pleins à craquer !).

Revendications de l’intersyndicale et appel à manifester le 5 novembre à Lille :

L’intersyndicale de la Bourse du travail de Lille, après avoir rencontré la préfecture du Nord, le Conseil général du Nord, la Ville de Lille pour tenter de résoudre la situation des familles ayant trouvé refuge à la Bourse du travail, réaffirme 2 exigences immédiates pour mettre fin à la crise humanitaire causée par l’évacuation du parking P4 de l’Université de Lille 1 de Villeneuve d’Ascq sur décision du Préfet du Nord :
1. La réunion immédiate d’une table ronde réunissant tous les acteurs concernés : intersyndicale, Conseil général du Nord, Procureur de la République, Ville de Lille sous l’égide de la Préfecture du Nord,
2. Une évaluation globale de la situation sanitaire et sociale des 50 enfants et de leur famille actuellement accueillis à la Bourse du travail, par les services de l’aide sociale à l’enfance du Conseil Général du Nord.

L’intersyndicale rappelle aux autorités que le conseil d’État a placé le droit à l’hébergement d’urgence au rang d’une liberté fondamentale au terme d’une ordonnance du 12 février 2012. Cette ordonnance a été le support d’une décision du juge des référés de Lyon du 4 avril 2013 sur le fondement de l’article L 345-2-2 du code de l’action sociale et des familles qui édicte que : « toute personne en situation de détresse médicale, psychique et sociale a accès, à tout moment à un dispositif d’hébergement d’urgence ». L’intersyndicale estime en effet que l’expulsion, accompagnée de la confiscation des biens constitue une violation de la loi, des circulaires, des conventions européennes et qu’il convient de rétablir le cadre légal adapté et respectueux des droits fondamentaux comme résolution unique de l’actuel conflit avec la Préfecture et les autorités de l’État.

Les organisations syndicales réaffirment l’absolue nécessité de trouver une solution de relogement au plus vite.

L’intersyndicale exige une table ronde immédiate sous l’égide du Préfet du Nord et appelle à une manifestation mardi 5 novembre 2013 à 11h30 – Porte de Paris à Lille – en même temps que la manifestation lycéenne et étudiante en soutien aux élèves et étudiants expulsés et des sans papiers.

Manifestation contre la politique d’expulsion menée contre les Rroms :

Jeudi 7 novembre : rendez-vous à 11h devant la gare Lille-Flandres

Quelques documents pour en savoir plus sur la situation des Roms et/ou pour lutter contre les préjugés dont ils sont victimes :

> www.cnt-f.org/59-62/?p=7929

aujourdhui-les-roms-et-demain-qui

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s